"J'aime pô les brocolis"... "J'aime pô le sucré-salé"...Ah les gosses me direz-vous? Non, ces paroles sont souvent celles de mes amis qui aiment me prévenir lorsque je les invite à manger à la maison. Je ne m'offusque jamais mais ne peux m'empêcher de me demander ce que les parents ont fait ou pas fait pour que leurs enfants (aujourd'hui adultes) en arrivent à bouder certains plats parce-que "au brocolis" ou parce-que "sucré-salé". Ont-ils pris le temps d'enseigner le goût à leurs enfants? Oui, selon moi, le goût ça s'éduque. Là où je suis née (c-a-d au Vanuatu) et là où j'ai passé quelques années de mon enfance (c-a-d la Nouvelle-Calédonie), nous n'avions pas toutes les friandises et autres douceurs que l'on trouve en France (et quand on en trouvait, comme le Nutella, ça coûtait les yeux de la tête). Le goûter n'était pas une institution... "Tu veux goûter ma fille? Le pain et les Sao (des crackers) sont là, le beurre est ici, le Milo (chocolat en poudre au bon goût de chocolat belge) est dans le placard et si tu veux, il y a aussi du saucisson ou du fromage Kraft... Tu te sers". Voilà à quoi ressemblaient les rares goûters que je pouvais prendre lorsque je vivais à Nouméa. 16h, pour nous, ce n'était pas "lunch time". Attention, nous avions quand même nos petites habitudes de grignotage: tim-tam, scotch finger, twisties, tulem , etc... toutes ces bonnes choses australiennes riches en graisses saturées mais tellement délicieuses lorsqu'on est enfant (mais aussi adulte, hein, Véro!!!).
Mes goûters étaient donc souvent salés. Tremper sa tartine de beurre au saucisson de cerf dans son chocolat chaud ou son thé, c'était un de mes plaisirs. Je vois d'ici les moues de certain(e)s. Dans les îles, le salé et le sucré sont un plaisir de tout repas... Ca commence par l'emploi de lait de coco, de banane, de caramel dans les plats salés. Je me rappelle que gamine, j'aimais manger des friandises chinoises qu'on appelait "omaï"(euh, on appelait ça comme ça mais je n'ai jamais su comment ça s'écrivait) qui sont des prunes séchées sucrées/salées. Lorsque je suis venue en France, j'ai rapporté quelques paquets dans ma valise et la majorité de mes amis me demandait comment je faisais pour manger ça. Question d'habitude, de culture mais aussi de goût. Aujourd'hui, mes papilles sont avides de découvertes. La curiosité me pousse à tout goûter mais aussi à tester des mariages inattendus... découvrir le mole poblano (voir mes Ravioliroquois Al Mole Poblano), cette sauce au chocolat que les Mexicains servent avec de la dinde, fut une révélation. C'est donc à partir de toutes ces expériences, de mon enfance à aujourd'hui, que j'ai décidé pour le concours "à l'heure du goûter?" organisé par 750g.com et sous la direction de Mercotte, Chef Damien et Michel & Augustin de réaliser un petit "4 heures" incluant un légume souvent utilisé en pâtisserie, la "carotte", des épices, des fruits secs à la façon des strudels, histoire de familiariser le palais de nos jeunes à des saveurs explosives... en plus, c'est facile à transporter!!! Voici donc mes strudel-barres à la carotte ou Karott Strudel-barres (je sais, karott n'est pas allemand mais c'est ma recette donc c'est moi qui choisis!!!).

P8290056

KAROTT STRUDEL-BARRES
Les ingrédients pour environ 16 strudel-barres:
Pour la garniture:
-200g de carottes pelées et râpées(environ 3 carottes)
-120g de sucre
-20cl d'eau
-1 càs d'eau de fleur d'oranger
-50g de raisins secs
-30g de noix concassées
-20g d'amandes effilées
-1 càs rase de mélange à pain d'épices
-1/2 citron confit à la marocaine

Pour la pâte sablée (trouvée ici):
-300g de beurre pommade doux
-235g de cassonade
-110g de sucre
-2 oeufs
-1/2 càc d'extrait de vanille
-680g de farine
-1 càc de levure chimique
-1/2 càc de bicarbonate de soude
-1 càc rase de sel
-60g de chocolat noir corsé
-colorant

Dans un grand saladier, battez le beurre pommade avec les sucres jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Incorporez-y les oeufs et l'extrait de vanille. Dans un autre saladier, mélangez la farine, la levure chimique, le bicarbonate de soude et le sel. Ajoutez petit à petit ce mélange sec au mélange humide. Divisez la pâte obtenue en 2 parts égales. Utilisez du colorant rouge et jaune pour teinter une des parts de pâte en orange. Faites fondre le chocolat que vous incorporerez dans l'autre part de pâte pour la teinter en marron. Roulez en boule et laissez reposer 1h.
Dans une casserole, disposez les carottes râpées, le sucre, l'eau, l'eau de rose, les raisins secs et les noix concassées. Faites confire à couvert 30 minutes environ sur feu doux en remuant de temps en temps. En attendant, faites griller les amandes effilées dans une poêle. Lorsque les carottes deviennent tendres et translucides, coupez le feu et ajoutez-y le mélange à pain d'épices, les amandes effilées grillées et le citron confit à la marocaine haché. Laissez refroidir.
Sur un plan de travail légèrement fariné, étalez la pâte orange pour obtenir un rectangle de 16,5X14cm et d'une épaisseur de 1,5cm. Roulez en boules les chutes. Dans ce rectangle, taillez 11 lanières de 1,5cm dans le sens de la largeur. Faites de même avec la pâte marron.
Faites une première rangée de 7 lanières en alternant lanière marron puis lanière orange.Sur cette première rangée, disposez une deuxième rangée de 7 lanières mais en commençant par une couleur différente de celle qui commence la première rangée. Faites une troisième rangée de 7 lanières identique à la première. Il vous restera une lanière que vous incorporerez à la boule de chute de couleur correspondante. Pressez délicatement de tout part le bloc de lanières obtenu. Filmez le bloc et glissez au frigo 30 minutes.
P8280020 P8280023
Sur votre plan légèrement fariné, étalez la boule de pâte orange pour une épaisseur d'environ 4mm. Découpez 8 rectangles d'environ 11X5cm. Faites de même avec la pâte marron. Déposez au centre de chaque triangle environ 2 càc de carotte confite. Sortez le bloc de pâte du frigo. A l'aide d'un couteau tranchant, faites une tranche d'environ 8mm. Aplatissez cette tranche à l'aide de votre paume puis disposez-la sur un des rectangles garnis de carotte confite. Les tranches peuvent se défaire mais pas d'inquiètude, façonnez-les avec les mains en les pressant. Scellez vos strudel-bars en pressant les bords de ceux-ci. Disposez vos strudel-bars sur une plaque anti-adhésive puis glissez-les dans un four préchauffé à 190°C. Laissez cuire 10 bonnes minutes. Sortez et laissez refroidir.
P8280027 P8280028

Les astuces:
-vous pouvez choisir votre garniture: pomme, cerise, myrtille, nutella, etc... Voir mon strudel à l'abricot. Dans quelques unes de mes strudel-barres, j'ai disposé des pépites de chocolat noir sur mes carottes confites.
-vous pouvez aussi vous amuser à utiliser d'autres colorants pour teinter vos pâtes...
-Si vous n'avez pas de citrons confits à la marocaine, utilisez les zestes d'un demi citron non traité.
-S'il vous reste des 2 pâtes, étalez-les, superposez-les puis roulez-les pour faire un boudin. Faites des tranches d'1 cm. Glissez ces escargots obtenus au four 10 minutes.

P8290049 P8290057