Les temps changent... Nous vivons une drôle d'époque. Difficile de rester optimiste quand on vient de regarder un journal télévisé. Pourtant, je suis assez persuadée qu'il y a des choses positives qui se produisent kekpart...
En même temps... Le Canada, qui nous fournit en graines de moutarde (95% de sa production est achetée par la France) et nous permet de faire notre fameuse moutarde (de Dijon!!! Je vous dis, tout fout l'camp!!!), a augmenté le prix de la tonne de graines, la production chutant. Les agriculteurs canadiens préfèrent se tourner vers le colza qui est en pleine expansion et bien plus rentable. La moutarde de Dijon disparaîtra-t-elle? Rassurez-vous, elle ne disparaîtra pas, elle coûtera simplement plus chère!!!

Bruxelles planche sur le problème des quotas laitiers qui ont provoqué la hausse des prix de tout produit laitier. Depuis le début de l'année, le prix de beurre a augmenté de 40% à 50% en Europe. Glurps!!!

Le blé connaît aussi d'importantes hausses de prix. Les raisons de ces hausses: une demande énorme et constante et une offre incapable de satisfaire la demande car la production a souffert d'une année exécrable due aux perturbations climatiques (inondations d'un côté et sécheresse de l'autre... quel comble!!!).
Résultat, le pain qui coûtait déjà cher voit son prix augmenter et celui des pâtes flambent.
Je me souviens qu'étudiante, les pâtes étaient une de mes denrées principales. C'était rapide à préparer et ça ne coûtait pas cher. Aujourd'hui, j'ai une pensée pour celles et ceux qui doivent déjà se serrer la ceinture pour pouvoir aller au bout de leur année scolaire... Il va falloir se serrer encore plus la ceinture.

Je ne vous parlerai pas des fruits et légumes, des poissons (Patrick, j'aime ta manière d'éveiller les consciences en parlant des problèmes de surpêche, de pollution des océans ou de prix exhorbitants pratiqués par certains poissonniers) qui coûteraient presqu'aussi chers que l'or!!!
Les conséquences de toutes ces hausses: d'un côté, ceux qui auront les moyens de s'acheter des produits sains et de meilleure qualité et de l'autre, ceux qui s'approvisionneront plus souvent dans les hard discounts... attention, je ne stigmatise pas les hard discounts. Certains produits qu'on y trouve sont parfois aussi bons voire meilleures que les produits de marque. Il n'empêche que je ne peux pas ne pas remarquer ce fossé entre la France d'en haut et celle d'en bas. Il y aurait tellement de chose à dire dans cette France où il devient difficile pour certains de s'acheter une livre de bonnes pommes goûteuses mais tellement facile pour d'autres d'augmenter leur salaire de plus de 140%.

Alors, j'ai une pensée pour un couple d'amis qui vient d'avoir leur 1er boutchou. Oui, il y a des choses positives à raconter, fort heureusement!!! Cher Arturo, je te souhaite la bienvenue dans ce monde insensé. Il te faudra de la patience et du courage pour avancer mais je suis persuadée que tu as hérité des qualités de tes parents pour réussir (je ne parle pas du côté râleur de ta maman française, ni du côté macho de ton papa italien...). Un jour, tu te diras " 'tain, mes vieux sont trop cons!!!" mais écoute-les car je ne sais pas s'ils ont fait preuve d'une grande sagesse en te concevant en ces temps durs mais en tout cas, ils ont été courageux (en même temps, il faut bien une relève pour payer les retraites!!!)... Oui, écoute-les... mais surtout, surtout n'écoute pas ton père quand il te dira qu'il vaut mieux commencer l'escrime au fleuret. Passe de suite à l'épée!!!
PS: j'embrasse les 2 parents (Sidonie et Fabrizio) bien fort.

recettes_449b
ROULES DE VEAU FACON CORDON BLEU et TAGLIATELLES A LA CHATAIGNE ET A LA SAUGE et SA COMPOTE D'OIGNON AU SUREAU
Voici ma réponse à la hausse du prix des pâtes: faire moi-même mes pâtes. Bon, il faut une machine à pâtes qui coûte parfois cher mais j'ai acheté la mienne à 20 euros je ne sais plus où et je suis contente de mon achat. C'était un peu fastidieux au début mais je commence à comprendre le comment du pourquoi. J'ai donc, pour ce 1er essai, réalisé des tagliatelles à la farine de châtaigne et à la sauge (recette originelle trouvée sur ce merveilleux site: HISTOIRE DE PATES). J'ai servi les tagliatelles avec une compote crèmeuse d'oignon parfumé au sureau. Le tout a accompagné des roulés de veau panés et garni de jambon cru et de tomme... Mon hommage à Arturo avec cette recette aux senteurs franco-italiennes.
Les ingrédients pour 2:
Pour les roulés:
-2 escalopes de veau
-2 tranches de jambon cru
-70g de tomme de brebis
-pour la panure: farine, 1 oeuf et de la chapelure

Pour les tagliatelles:
-100g de farine de châtaigne
-100g de farine de blé
-2c.à café de sauge
-2 gros oeufs
-1c.à café d'eau si nécessaire

Pour la compote d'oignon:
-3 oignons
-beurre et huile d'olive
-sucre
-vin blanc
-sirop de sureau (que vous pouvez trouver chez le fournisseur de meubles suédois)
-crème liquide
-sauge

recettes_429Préparez les tagliatelles: sur votre plan de travail, disposez les farines et la sauge. Mélangez uniformément. Faites un puits et cassez-y les 2 oeufs. Battez délicatement les oeufs avec une fourchette en partant du centre et en incorporant peu à peu la farine et en prenant soin de ne pas faire déborder l'oeuf. Lorsque la farine et les oeufs sont incorporés, frasez la pâte (c-a-d que vous allez travailler la pâte en l'étirant sur le plan de travail avec la paume de votre main) puis pétrissez. Recommencez cette opération 2 fois jusqu'à obtention d'une pâte lisse et souple. Faites une boule et roulez la dans du film étirable. Glissez au frais 30 à 60 minutes.
Utilisez votre machine à pâtes (ou laminoir à pâtes) pour réaliser vos tagliatelles. Les courageux utiliseront un rouleau à pâtisserie bien fariné et un couteau... Si la pâte de vos tagliatelles est trop sèche, humidifiez-la avec une demi-cuillère à café d'eau et pétrissez à nouveau.
Réservez vos tagliatelles.

Préparez les roulés: disposez vos escalopes de veau sous un film étirable et à l'aide de votre rouleau à pâtisserie, martelez la chair pour la casser et ainsi pouvoir l'étirer et l'aplatir. Disposez-y une tranche de jambon cru et un bâtonnet de tomme de brebis. Roulez la fine escalope de veau en la serrant bien. Coupez le roulé obtenu en 2.
recettes_430 recettes_432 recettes_433 recettes_434

Préparez la compote d'oignon: épluchez et émincez vos oignons. Faites fondre de l'huile d'olive et une généreuse noisette de beurre. Jetez-y les oignons émincés, saupoudrez d'une cuillère à café de sucre en poudre, couvrez et faites cuire 15 minutes à feu moyen en remuant de temps en temps. Lorsque les oignons deviennent tendres et translucides, ajoutez un trait de vin blanc, 1/2 c.à café de sauge et 1 cuillère à soupe et demi de sirop de sureau. Laissez réduire à découvert durant 8 minutes. Ajoutez finalement la crème liquide (environ 6-7cl), laissez cuire 3-4 minutes. Réservez au chaud.

recettes_450Cuisez les tagliatelles dans de l'eau bouillante, salée et huilée durant 15 minutes. En attendant, dans une poêle, faites fondre une noisette de beurre dans un peu d'huile d'olive. Roulez les roulés de veau dans la farine, trempez-les dans un oeuf que vous aurez battu puis roulez-les dans la chapelure (pour les doses, j'ai suivi mon instinct... 2 cuillères à soupe de farine et 3 de chapelure environ). Faites dorer les roulés de tous les cotés dans le beurre durant 10 minutes à feu moyen. Disposez les roulés sur du papier absorbant pour enlever l'excès de gras.
Egouttez les pâtes. Dressez les assiettes en disposant une couche de compote d'oignon. Sur cette couche, disposez les tagliatelles à la châtaigne. Servez 2 roulés de veau par assiette ou coupez-les en 2 avant.

Les astuces:
-si vous n'avez pas de sirop de sureau, utilisez du sirop de grenadine.
-vous pouvez remplacer le vin blanc par du vin rouge dans la compote d'oignon.
recettes_449

recettes_442