Zart_2520_120
QUAND 750g.com NOUS DEMANDE DE PARTAGER NOS SOUVENIRS DE VACANCES:
Je l'ai attendu l'été durant à Paris, enviant celles et ceux qui prenaient le chemin des vacances. Un océan nous sépare depuis 3 mois, son travail nous l'impose, lui à Port-au-Prince et moi à Paris. Il me fallait donc être patiente car il rentrerait en septembre pour quelques jours. Et septembre est arrivé. Et le temps à rattraper. On allait enfin pouvoir goûter à la torpeur des vacances en même temps que le soleil pointait son nez.

P8120044Alors que certains préparaient leur cartable pour la rentrée, nous faisions l'école buissonnière, direction la Normandie. La Normandie à ses côtés (la Basse-Normandie plus précisément) est comme une madeleine de Proust. Nous n'y avons pas passé notre enfance mais le temps de notre amour naissant. C'était à Caen. Nous étions étudiants. D'ailleurs, pas toujours facile la vie d'étudiant à cette époque-là. Ses parents ont été d'un énorme secours, les miens ont été plutôt absents. Je me souviens des balades en Suisse Normande faite de routes tortueuses... elle tenait le coup la petite Fiat Uno bleue généreusement cédée par sa mère. Petite mais robuste, on lui en a fait avaler des kilomètres. Elle a même résisté au vent corrosif du bord de mer: de Port-en-Bessin à Deauville en passant par Luc-sur-mer et Ouistreham. Il fallait toujours vérifier le niveau de l'essence pour ne pas tomber en rade au milieu de nulle part. L'essence faisait partie des frais dont on se serait bien passés. Nous n'étions pas riches mais nous vivions simplement.P8130056
Aujourd'hui, la petite Fiat Uno bleue a cédé sa place à un break Volvo noir. Un autre standing... standing supérieur qui nous permet, lorsque nous retournons en Basse-Normandie, d'aller un peu plus loin que Deauville sans se soucier du niveau d'essence. Nous avons ainsi pu découvrir qu'Honfleur était une ville charmante et que les falaises d'Etretat valaient le détour. Nous n'avons cependant pas changé. Nous continuons à vivre simplement.

P8130070En septembre dernier donc, durant nos tardives vacances d'été, nous sommes retournés sur les routes sinueuses de Suisse Normande, la tête et le coeur emballés par d'innombrables souvenirs... "Tu te souviens d'ici...?" "Tu te rappelles de là...?". "Oui, je me souviens très bien... on y avait ramassé des mûres... plein de mûres..." C'était donc ça le but de notre escapade ici? Alors, comme il y a environ 10 ans, perdus dans le bocage normand, nous nous sommes mis à cueillir des mûres... plein de mûres... et, rentrés à Langrune-sur-mer où nous logions, j'en ai fait de la gelée, chose qu'étudiante je n'ai jamais faite par manque de temps et de moyens.
Tout file, tout change mais l'amour que je lui porte est intact.
Ces vacances d'été tardives sont à présent finies. Il est retourné à Port-au-Prince pour encore 3 mois mais je ne suis pas triste car ces 2 semaines avec lui m'ont permis de m'assurer d'une chose: on s'aime...tout simplement.
PA050190_resize PA050191_resize PA050192_resize peintures_096_resize peintures_062_resize

recettes_103a

POALE IN BRIU ou RAVIOLIS AU FROMAGE BLANC...ET A LA GELEE DE MÛRE
C'est une recette roumaine que j'ai adapté... Ce ne sont pas des raviolis tels qu'on les connaît mais plutôt des petites brioches farcies au fromage blanc. Toutes les recettes qu'on trouve sur le net sont catastrophiques: pâte trop liquide, farce itou. Avec cette recette que j'ai tenté de calibrer au plus juste, vous devriez avoir un résultat plus que satisfaisant.
Ingrédients:
Pour la pâte:
-335g de farine
-35ml de lait
-65ml de lait fermenté
-60g de sucre
-1 oeuf
-1 sachet de sucre vanillé
-1/2 sachet de levure boulangère
-1c.à soupe de rhum
-15g de raisins secs
-quelques zestes d'un demi-citron
-1c.à soupe d'huile de tournesol
-1 grosse pincée de sel

Pour la farce:
-200g de faisselle
-feta nature (pas de quantité, je vous explique pourquoi plus loin)
-1 gros oeuf
-60g de sucre
-1/2 sache de sucre vanillé
-15g de raisins secs
-gelée de mûre
IMG_1521_resize recettes_163

Pour la finition:
-15g de poudre de praliné
-du miel

La veille, mettez la faisselle à égoutter et préparez la pâte.
Pour cela, préparez tous les ingrédients pour sa confection. Dans le lait tiède, dissolvez la levure boulangère ainsi qu'une demi-cuillère à soupe de sucre et une demi-cuillère à soupe de farine. Mélangez et laissez reposer 10 minutes. Dans un saladier, mettez la farine, les zestes de citron, le sucre, le sucre vanillé et le sel. Mélangez. Faites une fontaine et versez-y le mélange lait/levure boulangère, l'oeuf battu, le rhum, le lait fermenté et l'huile. Pétrissez 10 bonnes minutes jusqu'à obtention d'une pâte brillante mais pas collante. Ajoutez les raisins. Pétrissez pour bien les intégrer. Couvrez d'un chiffon sec et laissez gonfler toute la nuit.

Le lendemain, préparez la farce: pesez la faisselle égouttée et ajoutez-y autant de feta nature qu'il faut pour obtenir un mélange de 230g. Voilà pourquoi je ne donne pas la quantité de feta car tout dépend du poids de la faisselle égouttée obtenue. Ajoutez le sucre, le sucre vanillé et les raisins secs. Battez l'oeuf et versez les 2/3 dans la faisselle. Gardez l'oeuf qu'il reste pour dorer les raviolis.

recettes_097 recettes_098 recettes_099
Pétrissez pour abaisser la pâte. Pesez-la et divisez-la en 10 petites boules égales. Farinez votre plan de travail. Etalez chaque boule au rouleau à pâtisserie jusqu'à obtenir un rond de pâte d'environ 15cm de diamètre. En son centre, disposez délicatement 2c.à café de farce et une 1c.à café de gelée de mûre. Rabattez les bords droit et gauche de la pâte vers le centre jusqu'à se superposer. Prenez les bords haut et bas, étirez légèrement puis rabattez-les vers le centre pour les sceller. Disposez le ravioli obtenu dans un moule à manquer beurré et fariné. Vous devriez avoir la place de mettre 8 raviolis sur les bords et 2 au centre. Badigeonnez les raviolis de l'oeuf battu restant et saupoudrez de poudre de praliné. Laissez reposer 15-20 minutes. En attendant, faites préchauffer le four à 180°C. Mettez à cuire les raviolis durant 20-25 minutes. Les raviolis doivent être d'un joli brun. Piquez avec un cure-dent qui doit ressortir sec. Sortez les raviolis et tant qu'ils sont chauds, badigeonnez-les de miel. Laissez refroidir puis démoulez.
recettes_100 recettes_103

Les astuces:
-Vous pouvez vous passer de gelée de mûre... mais ce serait tellement dommage ;-)
recettes_117 recettes_125