Je cherchais une manière originale de présenter ce post et m'est alors venue l'idée de faire d'une pierre 2 coups: remercier un bloggeur que j'apprécie beaucoup et lui rendre hommage à travers une recette. Ce ne fut pas très difficile de trouver une recette qui trouverait grâce à ses yeux. Le garçon est actuellement atteint thaïlandinite aïgue qui l'immunise contre les effets douloureux du piment. Le pire c'est qu'il profite de la présence d'ami(e)s pour les convertir à sa passion... mais trop de piment tue l'amitié!!! Moi, c'est plutôt lorsque je veux me débarrasser de faux-amis que je gave mes plats de piment!!! Mais non, lui scelle son amitié de cette manière. Quel étrange personnage me direz-vous... mais comme moi, vous êtes toutes fans. Oui, je dis "toutes" car beaucoup de bloggeuz le voient comme le Brad Pitt de la cuisine d'amateur, comme le nouveau James Bond des fourneaux (et en disant ça, je sais que ça l'agace car il jalouse le fessier du dernier James Bond alias Daniel Craig ;-D) bref comme le BOGOSSE de la Blogosphère, je parle bien sûr de mister Claude-Olivier, suisse de naissance (on lui pardonnera ça), biologiste de formation (pratiquant le vermicide), excellent cuisinier de surcroît (même si je n'ai pas encore goûté).
Alors pourquoi ce post dédié à ce jeune homme?
Car il y a quelques mois de ça, je gagnais le concours qu'il lançait sur son blog en répondant à toutes ses questions (ne me dites pas comment j'ai trouvé son signe astrologique, si je vous le disais, je serais obligée de vous descendre) et en réalisant une recette incorporant du chocolat (il s'agissait du macaron 1000-feuilles chocolat noir/mojito)
Bref, j'ai depuis reçu le lot: 2 tablettes de bon chocolat noir suisse à 70% et 100% de cacao. Ce fut une expérience étrange mais loin d'être désagréable. Le chocolat à 70% était fondant et goûteux à souhait, celui à 100% vous destabilisait mais ne vous choquait pas. Enfin, tout dépend des palais de chacun mais moi, j'ai aimé.
chinois_012
Donc, encore merci Claude-Olivier pour cette découverte. Et pour te témoigner ma sympathie, voici une recette thaïlandaise (ou indonésienne pour qui veut) que tu dois connaître. Elle est d'une simplicité affligeante mais lorsque je la fais, le dépaysement est garanti!!! PS: Claude-Olivier, si tu ne testes pas cette recette, tu vas me vexer!!!

P1170019
BROCHETTES DE PORC SATAY

Les ingrédients:
-500g de filet de porc
-1 c à café de sel
-2 c à café de sucre brun
-1 c à café de curcuma en poudre
-1 c à café de coriandre moulue
-1 c à café de cumin en poudre
-18cI de lait de coco
Sauce satay
-50g de cacahuètes grillées
-1 c à café de sel
-30cI de lait de coco
-2 c à café de pâte de curry rouge
-2 c à soupe de sucre
-1/2 c à café de jus de citron

Émincez le porc en lamelles de 5 cm et placez-les dans un grand saladier. Ajoutez le sel, le sucre, le
curcuma, la coriandre, le cumin et 4 cuillères à soupe de lait de coco. Mélangez bien le tout. Couvrez et
laissez mariner au moins 2 heures.
Pendant ce temps, préparez la sauce. Broyez les cacahuètes et le sel dans un mortier, jusqu'à ce que le
mélange ait la consistance d'une crème épaisse. Mettez-la de côté.
Versez la moitié du lait dans une casserole et ajoutez la pâte de curry. Faites chauffer à feu doux, sans
cesser de remuer, 3 minutes. Ajoutez la crème de cacahuète, le sucre, le jus de citron et le reste du lait
de coco en tournant.
Laissez mijoter à petit feu 20 à 30 minutes, en remuant de temps en temps. Transférez ensuite le tout
dans une jatte.
Enfilez les morceaux de porc sur des brochettes en bambou: vous avez suffisamment de viande pour
confectionner 16 à 20 brochettes. Mettez-les à cuire à feu modéré sur un barbecue, ou sous un gril, 12 à
15 minutes, en les retournant plusieurs fois et en les enduisant fréquemment de lait de coco pendant la
cuisson.
Servez-les avec la sauce satay, une salade de concombres et d'oignons.

Les astuces:
-si vous voulez gagner du temps, remplacez le mélange cacahuètes/sel par 50g de beurre de cacahuètes.
-vous pouvez remplacer le porc par du boeuf ou du poulet.
-vous pouvez réaliser la pâte de curry rouge vous-même si vous trouvez les ingrédients. Je préfère l'acheter toute prête. Elle se conserve longtemps au frais. Pour les courageu(ses)x, Claude-Olivier propose sa pâte de curry rouge ici
P1170024 P1170026